Carnet de route dans le parc National des Écrins

Douze jours pour découvrir ce lieu unique. Je suis partie avec mon club de randonnée : le club alpin français. Nous étions un petit groupe de huit personnes aguerries et heureuses de partir ensemble. J’ai écrit et croqué les doubles pages sur place. L’ensemble a été complété et monté une fois rentrée. J’ai voyagé léger avec un minimum de matériel. Une feuille de papier aquarelle de 300 grammes, pliée en accordéon format A5, sans couverture. Quelques feuilles de papier recyclées et de calques. Une boîte de boules Quiès remplie de godets d’aquarelle. Un stylo bic, un stylo plume, un stylo Pigma Micron et un stylo blanc. Une assiette en carton pour palette et un chiffon.
Un appareil photo pour compléter et me rappeler le parcours. Une pochette pour les documents ou végétaux collectés.
Le tout, rangé dans une pochette étanche accessible rapidement pendant les pauses.